La Loi sur les pêches protégera mieux les poissons et leurs habitats | WWF-Canada

La Loi sur les pêches protégera mieux les poissons et leurs habitats

Posted on 06 February 2018
Grands corégones
© Paul Vecsei
La Loi modernisée rétablit les protections d’habitats et adopte une approche de gestion écosystémique
 
HALIFAX, 6 février 2018 – Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada), les modifications proposées à la Loi sur les pêches, annoncées aujourd’hui par le ministre des Pêches et des Océans Dominic LeBlanc, résulteront en une loi moderne et rigoureuse pour la protection des poissons et de leurs habitats. Les modifications proposées rétablissent les protections d’habitats retirées en 2012 par le gouvernement conservateur, et protègent les écosystèmes dans leur ensemble, contrairement à la seule protection des espèces ayant une valeur commerciale et/ou récréative. 
 
Aspects de la nouvelle législation appuyés par le WWF-Canada :
  • Une protection pour tous les poissons et habitats du poisson, et pas seulement ceux reliés aux pêches commerciales, récréatives ou autochtones.
  • Des protections plus solides pour les populations de poissons et leurs habitats par le biais de la gestion écosystémique, associée à l’approche de précaution.
  • Une exigence d’inclure le savoir traditionnel autochtone dans la prise de décisions qui auront un impact sur l’habitat.
  • Une exigence de prendre en considération les droits des peuples autochtones.   
  • La possibilité d'établir des règlements pour la conservation et la protection de la biodiversité marine.
  • La possibilité de rapidement mettre en place des mesures à court terme pour réagir aux menaces subies par les poissons qui peuvent survenir soudainement.
  • Un nouveau registre public comprenant des renseignements sur les permis et des décisions liées à des projets, afin de répondre aux enjeux de transparence.
  • L’augmentation des capacités de surveillance, et plus de financement pour la mise en application. 
  
Bien que les modifications proposées contiennent plusieurs changements positifs, certaines inquiétudes demeurent :  
  • L’absence d’interdiction visant les activités de pêche qui se poursuivent malgré le fait que les poissons soient en période de rétablissement critique. 
  • L'absence de précisions claires concernant les délais et échéanciers pour les plans de rétablissements des stocks.   
 
Megan Leslie, présidente et chef de la direction du Fonds mondial pour la nature : 
« Le Canada avait besoin d’une Loi des pêches modernisée qui remette en place les protections de l’habitat éliminées en 2012. Ces modifications répondent à cette demande, et encore plus. Ce qui est particulièrement important, c’est l’intégration d’une gestion écosystémique pour la protection de l’habitat du poisson, qui permettra au Canada de se conformer aux meilleures pratiques internationales, protégeant les espèces marines et d’eau douce. Des outils comme le registre public aidera pour le suivi des effets cumulatifs sur les pêches, le développement et autres activités. De plus, ces modifications viennent avec un engagement financier qui garantit la mise en œuvre de ces changements en faveur des poissons, de leurs habitats et des communautés. Le WWF-Canada continuera d’être impliqué afin de s’assurer que ces outils juridiques soient utilisés à leur plein potentiel. »
                                                                                                                                            
À propos du WWF-Canada
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. wwf.ca/fr
 
Pour plus de renseignements :

Laurence Cayer-Desrosiers, Spécialiste communications et événements | WWF-Canada
lcdesrosiers@wwfcanada.org | 514-703-2409
 
Grands corégones
© Paul Vecsei Enlarge