Le nouveau budget fédéral confirme un investissement historique pour la nature | WWF-Canada

Le nouveau budget fédéral confirme un investissement historique pour la nature

Posted on 28 February 2018
Baleine noire de l'Atlantique Nord au large de l’île Grand Manan, baie de Fundy
© Barrett & MacKay WWF
Mais l’appui aux espèces menacées était en souffrance depuis longtemps

OTTAWA, 28 février 2018 – Le gouvernement canadien a posé hier un jalon important vers la protection des espèces en péril, avec un engagement budgétaire de 1,3 milliard de dollars sur cinq ans. Le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) se réjouit de cet investissement important et historique pour la nature.
 
Le déclin des espèces est un problème important au pays, tel que le décrit notre récent rapport Planète vivante Canada. Alors que 50 % des espèces contrôlées chutent, même les espèces les plus menacées – celles qui sont inscrites à la liste de la Loi sur les espèces en péril (LEP) – continuent aussi de décliner. Alarmé par ces chiffres, le WWF-Canada a demandé, dans le cadre de la Coalition du budget vert, que le gouvernement fédéral fasse des aires protégées une priorité et qu’il assure un financement suffisant pour les programmes liés à la LEP.
 
Le budget fédéral 2018 offre une réponse à ces préoccupations, en allouant des fonds spéciaux pour les aires protégées marines et terrestres, en promettant d'accroître la capacité fédérale à protéger les espèces en péril, et en investissant spécifiquement dans la protection et le rétablissement des baleines noires de l'Atlantique Nord, des épaulards résidents du sud et des bélugas du Saint-Laurent.
 
Ces programmes et engagements ont le potentiel de soutenir des gains à long terme pour la conservation au pays. Certains détails concernant la mise en œuvre, l’échéancier et les fonds restent incertains, et une préoccupation subsiste quant à l’étalement du financement sur cinq ans – soit bien au-delà de la date limite de 2020 fixée par le Canada pour respecter les engagements internationaux visant à protéger 17% des terres et des eaux intérieures, mais le WWF-Canada a hâte de travailler avec le gouvernement fédéral afin de veiller à ce que ces programmes aident à renverser le déclin des espèces au pays.
 
Megan Leslie, présidente et chef de la direction du WWF-Canada :
 
« Le gouvernement canadien est visiblement préoccupé par le déclin des espèces et la perte d’habitats au pays. Ce budget démontre que le fédéral a l’intention de protéger de nouveaux habitats et aider au rétablissement des espèces en situation de déclin. Bien que de nombreux détails de ce budget soient encore incertains, nous avons hâte de travailler avec le gouvernement, au cours des prochains mois, pour nous assurer que des protections rigoureuses et des initiatives efficaces permettent le rétablissement futur des espèces.
 
« Les fonds dédiés aux baleines en voie de disparition répondent à un besoin criant. La baleine noire de l'Atlantique Nord a connu une hausse alarmante des décès au cours de la dernière année, et des mesures immédiates sont nécessairement pour enrayer son déclin. Et ces fonds sont un pas dans la bonne direction.
 
« Si nous avons toujours des questions quant au financement spécifique alloué à la mise en œuvre de la Loi sur les espèces en péril, un programme que nous jugeons chroniquement sous-financé, ce budget nous semble un bon point de départ pour entreprendre la tâche critique de renverser le déclin des espèces. »
 
 
À propos du WWF-Canada
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. wwf.ca/fr
 
Pour plus de renseignements :
Laurence Cayer-Desrosiers, Spécialiste communications et événements | WWF-Canada
lcdesrosiers@wwfcanada.org | 514-703-2409
Baleine noire de l'Atlantique Nord au large de l’île Grand Manan, baie de Fundy
© Barrett & MacKay WWF Enlarge