Megan Leslie | WWF-Canada

Megan Leslie

Présidente et chef de la direction

« L’ampleur et la portée du déclin des espèces au pays, révélé dans notre nouveau Rapport Planète vivante Canada du WWF est un véritable cri d’alarme. Je compte sur nous tous – communautés, organisations autochtones, gouvernements, industries, scientifiques, organisations culturelles et tous les autres – pour s’attaquer aux facteurs qui ont conduit la moitié des espèces étudiées au déclin, avec une moyenne de perte de populations de 83 % depuis 1970. »
 
Megan Leslie a débuté son mandat de présidente du Fonds mondial pour la nature Canada en décembre 2017 après près de deux ans dans l’organisation, tout d’abord en tant que consultante en gouvernance des océans, puis comme vice-présidente du programme Océans.

Avant de se joindre au WWF-Canada, elle a été députée à la Chambre des communes pour Halifax pendant huit ans, durant lesquelles elle a été chef adjointe de l’opposition, porte-parole en matière d’environnement et vice-présidente du Comité permanent de l'environnement et du développement durable au gouvernement fédéral.

À Ottawa, Megan Leslie a présenté une motion pour l’ajout des microbilles de plastique sur la liste des substances toxiques sous la Loi de la protection de l’environnement, et a présidé à son adoption à l’unanimité. Elle a également travaillé au-delà des lignes de parti afin d’accélérer l'adoption d’un projet de loi sur la création d’une réserve nationale pour l'île de Sable.

Megan est née et a grandi à Kirkland Lake, Ont., où au secondaire elle a organisé une manifestation contre l’installation d’une décharge de déchets toxiques dans sa ville natale, avec des affiches sur lesquelles était écrit « No, no. We won’t glow. » (« Non, non. Nous n’irradierons pas. »)

Après ses études à l’université et avant d’entrer en politique, elle a travaillé comme travailleuse juridique communautaire et a fait une présentation sur la question de la pauvreté énergétique lors de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques à Montréal en 2005.
Megan Leslie 
	© Meghan Tansey Whitton  / WWF-Canada
Megan Leslie
© Meghan Tansey Whitton / WWF-Canada

LIEU DE RÉSIDENCE ET DE TRAVAIL : Halifax, mais se relocalise à Toronto

ÉTUDES : Baccalauréat ès arts en pensée et histoire politiques et sociales, certificat en études sur les réfugiés et la migration de l’Université York et diplôme en droit de l'Université Dalhousie.

AU WWF DEPUIS : 2016 ESPÈCES PRÉFÉRÉES : Les loups. Elle a passé beaucoup de temps dans la forêt à se créer un monde imaginaire inspiré de films comme Mes amis les loups (Never Cry Wolf) et Secret Go the Wolves.

FAIT PEU CONNU : Ayant besoin de plus d’adrénaline, elle a récemment troqué le canot en eaux calmes pour le canot en eaux vives, et elle est accro.