Bassin de la rivière Mackenzie | WWF-Canada

Bassin de la rivière Mackenzie

Plus grand territoire jamais placé sous protection au Canada.
Un territoire sauvage de plus de 10 millions d’hectares dans le bassin du fleuve Mackenzie a été placé sous protection et ne pourra faire l’objet de développement industriel. La décision d’inscrire cette région de terres et d’eaux hors zone d’activité industrielle, annoncée par le gouvernement du Canada, a fait suite à une demande des Premières Nations de la région. Cette protection provisoire – d’une durée initiale de 4 à 5 ans – permettra aux populations locales de planifier la protection permanente d’une zone entourant le Grand lac des Esclaves et le long du passage nord du fleuve Mackenzie dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.).
 
View map of Northern Land Withdrawal Areas in Canada. 
	© WWF-Canada
View map of Northern Land Withdrawal Areas in Canada.
© WWF-Canada

CARTE DES TERRITOIRES NORDIQUES SOUS PROTECTION

 rel=
Aerial of the Mackenzie River upstream from Fort Simpson, Northwest Territories, Canada.
© Tessa MACINTOSH / WWF-Canada
L’annonce de ce décret illustre bien comment le Principe premier de conservation devrait être appliqué dans le bassin du fleuve Mackenzie, afin de créer un réseau d’aires protégées avant que le développement industriel ne débute. Le WWF-Canada a contribué  à l’élaboration des propositions de création d’aire protégée dans les T.N.-O., un projet des communautés locales qui s’est déroulé sur plus de 10 ans. C’est grâce à l’appui de ses sympathisants, ainsi que celui de ses partenaires en conservation du Nord - Ducks Unlimited, la SNAP et Initiative boréale canadienne – que le WWF-Canada a pu mener à bien sa contribution.
 
L’annonce de cette protection provisoire est très encourageante, car cette région est visée par une activité industrielle galopante – pensons au projet d’exploitation gazière Mackenzie Gas (qui prévoit faire passer un gazoduc tout le long de la vallée du Mackenzie), et à l’exploration d’uranium sans précédent à l’est du Grand lac des Esclaves. Ces régions sont très importantes culturellement pour la Première Nation qui habite ce territoire, et essentielles à la survie d’une faune diversifiée – caribous de la toundra, loups, lynx, grizzlys, orignaux, et une multitude d’oiseaux migrateurs – canards, oies et cygnes, d’oiseaux de rivage et huards.
 
L’appui du WWF-Canada à la désignation de ces régions comme aires protégées a mené à l’ouverture d’un bureau permanent à Yellowknife, d’où il a été plus facile de fournir des ressources techniques et financières directes ainsi que du soutien moral aux communautés, de créer des partenariats avec les Premières Nations, les gouvernements territoriaux et fédéral, et bien sûr de témoigner devant la Commission d’examen conjoint chargée de l’examen du projet gazier du Mackenzie (en anglais).

INFOLETTRE GRATUITE

Soyez à l’affût des dernières nouvelles à propos des réussites et des projets du WWF, livrées directement dans votre boîte de réception chaque mois.