Lac Supérieur | WWF-Canada

Lac Supérieur

Un grand jour pour le Canada!
Un accord historique a été conclu entre le gouvernement fédéral et celui de l’Ontario portant sur la création de la plus grande réserve d’eau douce dans le monde, afin de de protéger le plus grand lac dans le monde, notre lac Supérieur.

Il s’agira de la première aire marine nationale de conservation au Canada, qui couvrira 1 million d’hectares – îles vierges, littoral accidenté, eau cristalline. Cette protection bénéficiera aux nombreuses espèces qui habitent ce territoire – faucons pèlerins, huards, caribous des bois, truites et brochets.


Le WWF-Canada appuie depuis 10 ans les démarches coopératives de protection de cette zone rude et sauvage. Cet accord constitue une victoire qu’attendaient depuis longtemps les résidents de la rive nord du lac, et il est le fruit d’une réelle collaboration des divers groupes de citoyens concernés. La nouvelle aire de conservation sera accompagnée d’investissements régionaux dans le domaine du tourisme, ce qui contribuera à un renforcement de l’économie de la rive nord du lac.
 
 rel=
Lake Superior
© GaryAndJoanieMcGuffin.com / WWF-Canada
Du côté sud, l’aire de conservation revêt une importance internationale, car elle rejoint le parc national Isle Royale aux États-Unis – notamment une grande île au milieu du lac Supérieur, bien connue pour abriter une population isolée de loups.

Versant nord, la nouvelle aire de conservation regroupera un ensemble spectaculaire de territoires – terrestres et marins – protégés : rivière Nipigon, connue mondialement pour être un royaume de la truite, le lac Nipigon, dont les îles accueillent les caribous des bois à la période du vêlage, et le parc sauvage Wabakimi, qui couvre à lui seul un million d’hectares de terres sauvages où les caribous des bois vont hiverner.

« Cette annonce est une fabuleuse nouvelle pour le faucon pèlerin, l’aigle, le balbuzard pêcheur, l’ours, le loup, le caribou et, bien sûr, toutes les espèces de poissons d’eau froide – truite, brochet et doré – qui abondent dans des eaux d’une incroyable pureté », a déclaré Monte Hummel, président honoraire du WWF-Canada, qui a travaillé dans le passé comme guide en canot dans cette région. « Ce territoire constitue une des merveilles naturelles pour lesquelles le Canada est reconnu dans le monde, et nous devons aux générations futures de le protéger. »