Habitat Arctique | WWF-Canada
 
	© Steve Morello / WWF

Habitat Arctique

Donnons ensemble un avenir à l’Arctique

En Arctique, la vie est impensable sans la glace.

L’ours polaire vit sur la banquise, qui lui sert de plateforme où il chasse, vit, se reproduit. Le narval passe l’essentiel de son temps dans l’eau, sous la banquise qui le protège des prédateurs. Quant aux phoques, ils peuvent passer leur vie entière sur les glaces, trouvant leur nourriture sous le couvert ou aux abords des glaces. Enfin, les réseaux routiers, les traditions et le mode de vie des communautés nordiques se sont développés autour de la glace.



Photo © www.JSGrove.com / WWF


Or le réchauffement climatique menace tout cela. Heureusement, il n’est pas trop tard. Travaillons tous ensemble à assurer un avenir vigoureux et résilient à l’Arctique et à toutes les formes de vie qui l’habitent.
 

Faire un don c’est agir


Vous avez le pouvoir d’agir en Arctique. Faites un don pour soutenir le travail du Fonds mondial pour la nature dans le Nord. Nous envoyons des experts sur le terrain pour recueillir les données nécessaires et mettre au point un plan d’action concrète pour l’avenir, afin que la vie continue de foisonner en Arctique. Nous avons besoin de votre appui pour poursuivre notre action.


Photo © Steve Morello / WWF-Canon

Donnez!

 
	© WWF-Canada
Faites un don pour soutenir les efforts du WWF dans l’Arctique

Passez le mot au sujet de notre Habitat Arctique

Encouragez vos proches et amis à appuyer eux aussi notre Habitat Arctique! Invitez-les à visiter notre page et à se tenir au courant de notre action en lisant notre blogue!

Espèces dont la survie dépend des glaces

 
	© Paul Nicklen/National Geographic Stock / WWF-Canada
Pour plusieurs espèces arctiques, la banquise et ses alentours sont leur habitat. Or ces espèces risquent de ne pouvoir s’adapter au recul rapide de la banquise qu’entraîne le réchauffement climatique. Renseignez-vous ici sur les espèces arctiques telles que l’ours polaire et le narval.
 
	© Donna Castledine / WWF-Canada
2009 Photo Contest - Iceberg
© Donna Castledine / WWF-Canada

Le Dernier refuge de glace, lieu d’espoir de conservation en Arctique

On a découvert un territoire de glace résilient dont on croit qu’il résistera et se maintiendra lorsque toute la banquise aura disparu. Nous appelons ce territoire le Dernier refuge de glace, et nous comptons sur lui pour assurer la survie des espèces en Arctique.

C’est le dernier territoire que nous avons une chance de sauver si nous nous engageons sans dès maintenant sur la voie d’une saine planification pour donner à l’Arctique un avenir viable. Nous avons là l’occasion de faire en sorte que les écosystèmes arctiques soient appréciés à leur juste valeur par les communautés et les entreprises du Nord et de l’ensemble de la planète, de faire en sorte que cette région continue de résister et puisse continuer de soutenir les communautés et les espèces sauvages qui l’habitent, pendant de nombreuses générations à venir.

Grâce à votre soutien, nous faisons en sorte de ne pas laisser cette occasion nous glisser entre les doigts.

Pour en savoir plus sur le Dernier refuge de glace.
 

Votre don en action

Vos dons nous ont permis, depuis trois ans, de mener des projets déterminants dans le Dernier refuge de glace. Ces travaux ont à leur tour permis de réaliser d’appréciables progrès dans notre démarche pour un Arctique résilient, capable de maintenir et de nourrir la vie sous toutes ses formes, de l’ours polaire aux collectivités humaines. Voici quelques exemples des importants projets que nous avons pu réaliser grâce à vous.
 

Étude démographique de l’ours polaire

On estime à quelque 25 000 le nombre d’ours polaires vivant à l’état sauvage, mais aucune étude démographique suivie n’a été réalisée des sous-populations, dont l’estimation est par conséquent… très estimative. Grâce aux fonds recueillis dans le cadre de la Habitat Arctique, le WWF a pu participer aux dénombrements effectués autour du Dernier refuge de glace, y compris les sous-populations du bassin Kane et de la baie de Baffin, qu’on connaît encore très peu. Nous en savions assez peu sur la taille et la santé de ces populations, et notre recherche a permis de confirmer que toutes deux sont encore en déclin.  Pour en savoir plus sur l’ours polaire.

 
 

Learn more about how Arctic species are affected
Photo © Gordon COURT / WWF-Canada

Projet des aires de mise bas de l’ourse polaire

Un projet entrepris avec le Centre international de conservation des ours polaires sert à cartographier les aires de mise bas des ourses polaires à  travers le Nunavut. Les communautés nordiques – dont l’expérience et les connaissances en cette matière sont sans égales – prodiguent des renseignements à cette recherche qui nous aide à mieux comprendre, pour mieux les protéger, les habitats essentiels à la survie de l’ours polaire. Pour en savoir plus sur l’ours polaire.


Learn more about how Arctic species are affected
Photo © Jon Aars / Norwegian Polar Institute / WWF-Canon
 

Modélisation des conditions futures des glaces et de la banquise

Le WWF et des chercheurs spécialisés dans les glaces de l’université McGill ont produit des modèles très exacts et détaillés des conditions des glaces, qui servent maintenant à tenter de prévoir comment les ours polaires et les baleines pourront s’adapter aux conditions futures des glaces au cours des prochaines décennies. Grâce à cette information, nous pourrons démontrer plus clairement l’importance du Dernier refuge de glace, le territoire glacé le plus résilient de tout l’Arctique.

Disparition de la banquise

La banquise fond à un rythme sans précédent. Renseignez-vous sur l’importance de la banquise pour la vie en Arctique.
Donate Now

Numéro d' enregistrement / NE: 11930 4954 RR0001