La Fonte de L'habitat Arctique - Ajoutez votre nom pour la protection du détroit de Lancaster | WWF-Canada

Ajoutez votre nom pour la protection du détroit de Lancaster!

©: Lee NARRAWAY / WWF-Canada

Le détroit de Lancaster situé dans l’est de l’Arctique canadien est habité par de nombreuses communautés, en plus d’être un refuge pour ours polaires, narvals, bélugas, morses, baleines boréales, phoques et oiseaux de mer. Depuis plus de 30 ans, ces communautés travaillent à protéger la région des développements industriels. Il est temps de faire de ce rêve une réalité. En 2015, le nouveau gouvernement canadien s’est engagé à protéger 5 % des aires marines et côtières d’ici 2017. Joignez-vous à nous pour remercier le gouvernement pour cet engagement ainsi que pour insister auprès de nos leaders pour faire de la protection du détroit de Lancaster une priorité en la désignant comme aire marine protégée.

Fill out my online form.

©: Paul Nicklen/National Geographic Stock / WWF-Canada

À propos du détroit de Lancaster

Le détroit de Lancaster, ou Tallurutiup Tariunga pour les Inuits, est un écosystème unique de l’Arctique reconnu  mondialement pour sa riche biodiversité et sa vie marine abondante. Ours polaires, narvals, bélugas, morses, baleines boréales, phoques, oiseaux de mer et plusieurs autres espèces ont élu domicile dans ce détroit. S’il est un important refuge pour les mammifères marins et les oiseaux de mer, le détroit de Lancaster est aussi une source importante d’alimentation pour les communautés avoisinantes, comme Pond Inlet et Arctic Bay.

Bien que les gouvernements et les communautés tentent de protéger la région depuis près de 30 ans, elle demeure aujourd’hui non protégée.

Pendant ce temps, la région expérimente de plus en plus les effets des changements climatiques. Les communautés et les espèces font face à une banquise qui fond beaucoup plus rapidement ainsi qu’au développement qui va de pair avec un Arctique sans glace. Tout juste à l’extérieur des limites proposées, des baux d’exploration gazière extracôtière ont été consentis et le trafic maritime lié au transport du minerai de fer d’une mine à proximité ajoute aux perturbations de cet environnement marin déjà fragile. 

Enfin, il semblerait que la protection du détroit de Lancaster puisse devenir réalité. en 2015, le nouveau gouvernement du Canada s’est engagé à protéger 5 % des aires marines et côtières canadiennes d’ici 2017 et 10 % d’ici 2020. Après plus de 30 ans d’attente, il est temps de redéfinir leDétroit de Lancaster comme étantune priorité. Le WWF est ravi de participer à ce progrès pour la protection de cet habitat arctique qui abrite tellement d’espèces! C’est pourquoi nous demandons aux Canadiens de se joindre à nous pour remercier le gouvernement de son engagement envers les zones marines et côtières, mais pour lui demander de respecter ce dernier et qu’ainsi le détroit de Lancaster soit prioritaire. Démontrez votre soutien pour cette importante action en conservation!

©: Staffan Widstrand / WWF