Le fleuve Saint-Jean | WWF-Canada
 
	© Zoe Caron / WWF-Canada

Le fleuve Saint-Jean

Wolastoq, ou « belle rivière », c’est le nom que lui ont donné les Malécites. Dédale de baies, d’affluents, de lacs et de marécages, le fleuve St-Jean est au cœur de l’histoire et de la vie du Nouveau-Brunswick. Dans les villages qui sont devenus des villes le long du fleuve, la vie s’est organisée en fonction des flux naturels – embâcles et dégels, périodes de drave et d’inondations, et course des saumons de l’Atlantique remontant depuis la baie de Fundy pour aller frayer en amont. Aujourd’hui, les enjeux sont bien différents, et nous devons agir pour maintenir ces ressources et leur assurer un avenir durable. Dans le cadre de son projet Rivières vivantes, le WWF-Canada s’intéresse au fleuve Saint-Jean et aide les communautés qui l’habitent à dresser le portrait de leur fleuve et des moyens de concrétiser leur vision de son avenir.


© WWF-Canada

Au cours des cinq prochaines années, le WWF-Canada travaillera en partenariat avec des organismes locaux, des scientifiques et experts, communautés et toutes personnes engagées dans une saine intendance du fleuve. L’objectif est de réaliser des avancées à deux égards importants pour la restauration du fleuve, pour lui redonner santé et résilience. C’est dans cette optique que les démarches suivantes se dérouleront :

(1)
élaborer une vision commune et susciter l’engagement des diverses parties concernées afin d’entreprendre une action concertée qui pourra redonner et maintenir la santé du fleuve Saint-Jean et de ses écosystèmes;

(2) mettre en commun toutes les données scientifiques pertinentes pour en tirer un plan d’action qui permettra de restaurer des flux plus naturels pour le fleuve et ses affluents.


© Robert Rangeley/WWF-Canada

Le WWF-Canada contribue sa capacité de rassembler les gens animés d’un intérêt commun et son approche scientifique afin d’aider à dessiner le parcours d’un retour à la viabilité du fleuve Saint-Jean.  Nous espérons aider à démontrer qu’il est possible de bâtir un avenir où les besoins en eau de la nature et des gens pourront être comblés, ici mais également dans tous les bassins versants à travers le Canada.