La rivière Skeena | WWF-Canada
 
	© © Mike Ambach / WWF-Canada

La rivière Skeena

Dans la région du Grand Ours, dans le nord de la Colombie-Britannique, il existe un réseau unique de rivières sauvages qui relient la terre et la mer. Même au Canada, un pays doté de très grandes richesses en eau, il ne reste qu’une poignée de tels lieux, où de majestueuses rivières sauvages coulent, libres d’obstacles, de leur cours supérieur jusqu’à la mer. Des rivières comme la Skeena, la Nass et la Kitimat font partie intégrante de l’histoire et de la culture du Canada. Elles offrent des services écologiques inestimables aux communautés locales qui en dépendent.

Aujourd’hui, elles sont en danger.

Le WWF-Canada travaille dans la région de la rivière Skeena depuis plus de 10 ans. La Skeena, la deuxième plus longue rivière en Colombie-Britannique, est spectaculaire. Cette rivière à saumons s’étend sur 610 kilomètres, de son cours supérieur à son riche estuaire près de la ville de Prince-Rupert, sur la côte du Pacifique.

Dans son embouchure, l’estuaire de la Skeena constitue un habitat clé pour les saumons, où ils prennent soin de leurs petits, ainsi qu’un lieu fréquenté par la sauvagine pour se nourrir. D’autres poissons, comme le hareng et l’eulakane (poisson-chandelle) y prospèrent aussi. L’estuaire joue un rôle capital dans le voyage des saumons, qui reviennent chaque année frayer là où ils sont nés. En fait, la Skeena est la seconde rivière à saumons la plus productive du pays.

La région de la Skeena est aussi le milieu de vie de plusieurs communautés des Premières Nations, qui développent leur économie basée sur la pêche, la forêt et l’écotourisme. Les habitants de cette région ont toujours dépendu de la forêt, de la mer et des rivières pour assurer leur subsistance. Mais les choses sont en train de changer. Le développement d’industries exerce des pressions croissantes sur la région. Des investissements dépassant 64 milliards de dollars sont prévus dans des projets à travers le nord de la Colombie-Britannique au cours des 10 prochaines années.

Mis ensemble, les impacts découlant des activités forestières, des barrages et du développement pétrolier et gazier constituent une menace pour les écosystèmes et les communautés de la région de la Skeena. Ajoutez ensuite l’effet imprévisible des changements climatiques, et il est aisé de comprendre que cette région subira plusieurs changements qui mettront en péril la prospérité de ses communautés.
 

Ce que le WWF fait

  • Établir un dialogue ancré dans la science avec les communautés locales afin de les aider à bâtir un avenir pour leur rivière, qui lui permettra de soutenir leur mode de vie durable.
  • Étudier comment les impacts cumulatifs du développement affectent l’environnement de l’estuaire.
  • Appuyer des politiques visant à protéger l’estuaire de la rivière Skeena, incluant Flora Banks, la plus grande zosteraie de l’estuaire. 

ÇA COULE DE SOURCE

 
	© WWF-Canada
Le WWF-Canada a travaillé pour que soient incluses dans la nouvelle loi sur l’eau de la Colombie-Britannique (BC’s Water Sustainability Act) des dispositions protégeant les débits et les eaux souterraines. Qu’est-ce qu’un débit environnemental? Pourquoi est-ce important?

Découvrez comment le WWF travaille à protéger la santé de nos rivières. (en anglais seulement)
Donate Now