Fleuve Saint-Laurent et Grands Lacs | WWF-Canada
 
	© iStock

Le bassin des Grands Lacs

Le bassin des Grands Lacs se compose des lacs Supérieur, Huron, Michigan, Ontario et Érié, ainsi que des milliers d'affluents qui les alimentent. C’est l'un des plus grands réseaux d’écosystèmes d'eau douce au monde. Il contient environ un cinquième (20 %) de toute l'eau douce de surface de notre planète.

D’une importance mondiale, cet écosystème est non seulement au cœur de notre économie nationale, mais il regorge aussi de vie! Diversifié, il abrite à la fois des tortues, des orignaux, des loups, des pygargues à tête blanche, des sauvagines ainsi que plus de 200 espèces menacées.


Bassin versant en danger

Malgré tout ce que le bassin des Grands Lacs nous offre, il reste l'un des plus menacés au pays.

Les Rapports sur les bassins versants du WWF nous révèlent que ces bassins doivent affronter d’importantes menaces telles que la pollution, la fragmentation des habitats, la surexploitation de l'eau et les espèces envahissantes, ce qui met la santé des espèces et des communautés en danger. Plus alarmant encore est le manque de données disponibles afin de mieux cerner l’ampleur exacte des facteurs de stress et de leurs répercussions.


Là où l’eau ruisselle, le sel se répand



Dans le Sud de l'Ontario, l'augmentation rapide des niveaux de chlorure (Clˉ) due à l'utilisation excessive du sel sur les routes a un effet dévastateur sur le réseau d’écosystèmes des Grands Lacs.

En hiver, nous utilisons effectivement beaucoup trop de sel, soit souvent 30 fois la quantité requise pour des routes et des trottoirs sûrs. Ce sel ne disparaît pas durant le dégel : il s'infiltre dans le sol ou s’écoule des routes et des stationnements pour atteindre les égouts, trouvant son chemin jusqu’à nos ruisseaux, nos rivières, nos lacs et nos zones humides. Certains ruisseaux urbains deviennent aussi salés que les océans (19 000 mg/L Clˉ)! Et ils peuvent maintenir des niveaux dangereux pour les espèces (>120 mg/L Clˉ) toute l'année durant. Les niveaux de chlorure montent en flèche en cas de pluie ou de pluie verglaçante et ce, même en automne.

N’étant pas un réseau d’écosystèmes côtier, le bassin des Grands Lacs n'est pas bien adapté aux fluctuations des niveaux de sel. Des animaux d'eau douce tels que les salamandres, les grenouilles et les poissons ne peuvent pas vivre dans de l’eau trop salée : ils sont donc condamnés à disparaître. Au sein des communautés qui dépendent des eaux souterraines, le sel se retrouve même dans l'eau potable, ce qui propage la menace au monde des humains.  


Pour des Grands Lacs moins salés

Le WWF-Canada collabore avec des décideur.se.s du domaine de la conservation, des ONGE, des entités juridiques, des entrepreneur.e.s privé.e.s, des intervenant.e.s du milieu académique, la ville de Toronto (en anglais) ainsi que le gouvernement, en vue de tester de nouvelles technologies et techniques d'application du sel qui soient à la fois sécuritaires pour la communauté et saines pour l’environnement. Grâce à la formation, la certification, l'éducation et la réduction, nous pouvons, à mesure que la population croît, mieux protéger nos écosystèmes d'eau douce de même que les espèces qui en dépendent.

 
 
	© iStock
© iStock

LA SANTÉ DE L’EAU AU PAYS

Le Rapport sur les bassins versants du WWF-Canada expose, pour la première fois, l’état de 25 bassins versants du pays grâce à une évaluation de leur santé et des facteurs de stress que les humains exercent sur nos écosystèmes d’eau douce.
 
EN SAVOIR PLUS
 
	© World Wildlife Fund Canada
Anthony Merante
Spécialiste, Eau douce

Parce que #TropDeSel n’est jamais bon

Bien que la contamination par le sel provienne principalement des routes, des entreprises et des stationnements à grande surface, vous pouvez lutter contre ce type de pollution en posant quelques gestes tout simples à la maison :
  • Utilisez moins de sel : vous n’avez besoin de l’équivalent que d’une salière pour rendre une dalle de trottoir utilisable (1m).
  • Pelletez pour enlever le plus gros de la neige avant d’épandre le sel.
  • Sachez quand saler : les sels de voirie ne sont efficaces qu’entre 0 et -7 ºC.
Dans le cadre de son travail, le WWF-Canada a demandé au gouvernement de l'Ontario de prendre les mesures qui s’imposent afin de réduire la quantité de sel s’immisçant dans nos écosystèmes d’eau douce.
 
	© World Wildlife Fund Canada
© World Wildlife Fund Canada

JOIGNEZ-VOUS AU GRAND NETTOYAGE DES RIVAGES CANADIENS

Les études réalisées dans les Grands Lacs révèlent des niveaux de microplastiques plus élevés que ceux des échantillons d’eau de mer : aidez-nous à stopper l’avalanche de plastique!
 
Organisez un Grand nettoyage