Le tigre | WWF-Canada
 
	© Martin Harvey / WWF

Le tigre

Histoire d’une persécution

Depuis plus de 1000 ans, l’homme chasse le tigre pour affirmer son statut social, épingler sa peau sur un mur ou en faire un tapis, rapporter un souvenir ou en faire un objet de curiosité, ou encore, en Asie, pour sa pharmacopée traditionnelle.

Jusqu’aux années 1930, c’est la chasse sportive qui a décimé le plus grand nombre de tigres, car dans de nombreux endroits ce majestueux animal était considéré comme une nuisance qu’il fallait abattre. Vers la fin des années 1980, l’on a constaté que les plus grandes menaces pesant sur le tigre étaient la disparition de son habitat – en raison de l’expansion des populations humaines – et les activités humaines telles que la coupe forestière et le commerce des os de tigres pour la fabrication de médicaments traditionnels.

Aujourd’hui, les menaces pesant sur le tigre sont de quatre ordres :
  • Braconnage, ce qui comprend le commerce illégal de produits dérivés du tigre;
  • Disparition de l’habitat ou sa fragmentation, ce qui comprend la coupe forestière illégale et les plantations commerciales;
  • Abattage punitif lié aux conflits entre humains et tigres;
  • Répercussions prévisibles des changements climatiques sur leur habitat.

 

Braconnage et commerce illégal

La plus grande menace qui pèse actuellement sur les populations de tigres sauvages demeure le braconnage, pour répondre à la demande soutenue de produits dérivés du tigre – essentiellement pour la médecine traditionnelle.

La chasse délibérée et à grande échelle au tigre pour en vendre les produits dérivés est responsable de la disparition complète de l’espèce dans plusieurs réserves qui avaient été créées pour la protéger. Les braconniers font même de l’entreposage de tigres abattus, dont les produits dérivés acquièrent une valeur inversement proportionnelle au nombre de tigres encore vivants.

Découvrez ce que fait le WWF pour arrêter le braconnage et le commerce illégal.
 
Une équipe de lutte contre le braconnage exhibe des peaux de léopard, de python et de tigre.
© Jeff Foott / WWF-Canon

Faire un don

Initiative du WWF pour le tigre collecte des fonds pour :
  • Effectuer des recensements de population de tigres en utilisant les meilleures pratiques scientifiques;
  • Soutenir les efforts anti-braconnage à l’intérieur et autour des aires protégées;
  • Sensibiliser la population contre le commerce et la consommation de produits du tigre;
  • Forger une volonté politique dans les pays de répartition du tigre pour la protection des habitats.
 
Donnez
 
	© WWF-Canada
Adoptez un tigre!
© WWF-Canada

Adoptez un tigre

Sauvons les tigres! Faites cadeau d’une trousse d’adoption de tigre à un être cher et soutenez ainsi les programmes de défense des tigres sauvages.

Destruction d’habitat

Le tigre a perdu 93 % de son aire de répartition traditionnelle. La destruction à grande échelle de son habitat et la disparition des populations d’animaux de proie sont les deux principales menaces à la survie, à terme, du tigre à l’état sauvage.
 
Au cours des dernières décennies, l’habitat du tigre a été dévasté, dégradé et fragmenté par l’activité humaine – essentiellement le défrichement des forêts pour l’agriculture, et la coupe forestière et autres activités telles que la construction de routes. Au cours des dix dernières années, ce n’est pas moins de 45 % de l’habitat du tigre qui a disparu. Il ne reste aujourd’hui au tigre que 7 % de son aire de répartition traditionnelle.

Découvrez ce que fait le WWF pour protéger l’habitat du tigre.
 
Coupe illégale pour l’industrie du papier et le défrichement
© Alain Compost / WWF-Canon

Conflits entre humains et tigres

Il y a de plus en plus d’humains sur la Terre, et l’expansion démographique pousse l’homme de plus en plus profondément au cœur des habitats naturels. L’homme et le tigre se trouvent en concurrence de plus en plus forte pour l’espace et la nourriture.
 
Cette concurrence accrue donne lieu à des conflits qui ne menacent pas seulement les derniers tigres sauvages, mais posent également un problème de taille aux communautés vivant à proximité de l’habitat de ce grand félin. En effet, le tigre qui n’a pas suffisamment de proies pour se nourrir – soit que l’homme chasse les même proies, soit que l’habitat est si dégradé que les proies font défaut – doit se tourner vers le bétail domestiqué, dont dépend la survie de nombreuses communautés. Ce type de situation conflictuelle constitue un problème de taille, particulièrement en Malaysie, au Népal, au Bangladesh et en Inde.
 
Lorsque survient ce type de conflit, la mesure de représailles consiste souvent à tuer des tigres ou à les capturer et les envoyer dans un zoo pour éviter que ne se reproduisent des événements du même genre. Or le tigres abattus « en représailles » finissent souvent en produits dérivés vendus sur le marché noir, ce qui crée un lien entre les conflits entre humains et tigres, et le braconnage qui alimente le commerce illégal des produits dérivés du tigre.

Découvrez ce que fait le WWF avec les gouvernements et autres groupes d’influence pour protéger les tigres.
 
Femmes népalaises dans une forêt préservée
© Simon de Trey-White / WWF-UK

Tout n’est pas perdu

Heureusement, la nature est de notre côté. Le tigre est une espèce qui se reproduit à un bon rythme, parfois plus rapidement que ses proies. Si les mesures appropriées sont mises en place – visant la protection de l’habitat et des animaux de proie – et si nous arrivons à stopper le braconnage et la destruction d’habitat, le nombre de tigres à l’état sauvage pourrait doubler d’ici 2022… la prochaine année du Tigre de l’horoscope chinois!

En savoir plus sur le travail de conservation des tigres du WWF.