Qu’est-ce que la prise accessoire? | WWF-Canada

Qu’est-ce que la prise accessoire?

On entend par prise accessoire la capture accidentelle d’espèces marines au moyen de l’équipement de pêche conçu pour d’autres espèces. Le phénomène de la prise accessoire est très inquiétant à travers le monde, et particulièrement pour les espèces en péril.
 rel=
Sperm whale, stranded dead. Jaw broken from escape attempts.
© William W. Rossiter / WWF
Le phénomène de la prise accessoire touche diverses espèces:
  • Les poissons trop petits
  • Les poissons visés par un moratoire (c’est-à-dire ceux dont les populations sont déjà décimées par la surpêche)
  • Les mammifères marins, tortues de mer, oiseaux de mer et autres organismes marins
  • Les coraux d’eau froide et autres organismes fragiles vivant en profondeur, qui sont écrasés ou délogés des fonds marins par les engins de pêche
Chaque année, les pêcheurs rejettent à l’eau quelque 30 millions de tonnes métriques de poissons morts, victimes des prises accessoires. Cela représente 25 % du poisson capturé dans le monde. Dans les pêcheries des Grands Bancs, par exemple, la règle veut que les prises accessoires ne représentent pas plus de 5 % du total des prises, mais il n’est pas rare que ce taux soit dépassé, et il arrive même que les prises accessoires s’élèvent à 80 %. En plus, les espèces à haute valeur commerciale capturées accessoirement sont vendues sur les marchés, et ce, même s’il s’agit d’espèces menacées et dont la pêche est interdite.

De nombreuses espèces – notamment les dauphins, baleines, oiseaux de mer, tortues marines et coraux d’eau froide – sont en voie de devenir menacées, si ce n’est déjà fait, en raison du nombre de captures dans l’équipement de pêche. À l’échelle mondiale, ce sont chaque année 300 000 petites baleines, dauphins et tortues qui meurent après s’être empêtrés dans des filets de pêche. Par ailleurs, la pêche commerciale à la palangre capture chaque année plus de 250 000 tortues marines – caouannes et tortues luth.

La prise accessoire pose un énorme obstacle à la conservation, à l’échelle mondiale et régionale à de nombreux égards.
  • Elle est répandue
  • Elle est source de gaspillage
  • Elle mène certaines espèces à la disparition
  • Elle empêche le rétablissement d’espèces en péril
  • Elle entrave la marche vers l’utilisation durable des ressources alors que les pêcheries et les économies locales se battent pour survivre.