La zone marine du Grand Ours | WWF-Canada

La zone marine du Grand Ours

 
	© Andrew S. Wright / WWf-Canada

Un trésor naturel mondial chez nous

La région du Grand Ours, qui longe les côtes du nord de la Colombie-Britannique, est un véritable trésor écologique. C’est ici que la dernière forêt pluviale tempérée intacte rencontre quelques-uns des grands cours d’eau encore sauvages et les mers froides les plus riches en ressources dans le monde.Cette région n’est pas un endroit pour un oléoduc.

On y trouve les cinq espèces de saumon du Pacifique, et ses eaux abritent quantités de rorquals à bosse, épaulards, dauphins et marsouins. C’est le seul endroit au monde fréquenté par le loup de la Côte centrale de la Colombie-Britannique et le rare Ours Esprit au pelage blanc.
DONNEZ MAINTENANT
© Natalie Bowes / WWF-Canada © Andrew S. Wright / WWf-Canada © Andrew S. Wright / WWf-Canada © Natalie Bowes / WWF-Canada © Natalie Bowes / WWF-Canada © Andrew S. Wright / WWf-Canada © Natalie Bowes / WWF-Canada © Natalie Bowes / WWF-Canada © Andrew S. Wright / WWf-Canada © Andrew S. Wright / WWf-Canada © Andrew S. Wright / WWf-Canada © Andrew S. Wright / WWf-Canada © Andrew S. Wright / WWf-Canada


La région canadienne du Grand Ours
Voici une région qui représente un des plus riches et spectaculaires écosystèmes de la planète. Et son sort est entre nos mains.


La zone marine du Grand Ours



Faites entendre votre voix pour la protection du Grand Ours

Le projet Northern Gateway propose la construction d’un double oléoduc reliant les sables bitumineux de l’Alberta et l’océan Pacifique en passant au cœur de la région du Grand Ours. Ce trajet de 1 170 kilomètres traverserait la forêt pluviale du Grand Ours, pour transporter du pétrole brut toxique à travers des centaines de rivières à saumon. L’oléoduc rejoindrait un port où viendraient chaque année jusqu’à 220 super pétroliers, dans des eaux vulnérables et tumultueuses.