Énergies renouvelables d’eau douce | WWF-Canada
 
	© Tessa MacIntosh@WWF-Canada

Énergies renouvelables d’eau douce

La production d’énergie hydroélectrique peut jouer un rôle majeur dans la transition vers un monde post-carbone, essentiel pour la santé de tous les écosystèmes.
 
Bien que l’hydroélectricité soit une source d’énergie propre, exploiter cette ressource peut causer des conflits avec la nature. C’est particulièrement valable dans le cas des grandes installations hydroélectriques avec réservoir, pour lesquels les effets néfastes sur les écosystèmes d’eau douce ont été largement documentés. Ces effets comprennent la fragmentation des habitats, la perturbation des flux hydrologiques et un impact sur les espèces aquatiques, dont les poissons et leurs habitats.  
 
C’est pourquoi le WWF International et le WWF-Canada ne soutiennent pas les grandes installations hydroélectriques avec réservoir.
 
Nous soutenons les énergies renouvelables respectueuses des habitats. Et dans le cas de l’hydroélectricité, cela signifie les petites installations, incluant les mini centrales, avec une préférence particulière pour les centrales au fil de l’eau où aucun réservoir n’est construit et où l’énergie est produite directement du flux inaltéré d’une rivière.  
 
Dans le cas où des centrales hydroélectriques avec réservoir sont déjà existantes, une meilleure gestion de la pointe et l’implantation de mesures encourageant l’efficacité énergétique seraient à privilégier, avant l’ajout de projets de mini centrales.
 
Même avec les petites installations hydroélectriques, il est essentiel que les flux écologiques soient inclus dans les opérations afin de s’assurer que les hauts et bas niveaux d’une rivière soient reflétés à travers l’année, et s’assurer que les évènements écologiques clés comme les crues printanières se déroulent comme ils le feraient dans une rivière sans barrage. Regardez cette vidéo pour en savoir plus sur le rôle des flux écologiques dans le déclenchement du mouvement des espèces, le réapprovisionnement des réservoirs et plus.  
 
Dans tous les cas, petits ou grands, la planification énergétique à l’échelle régionale est la clé du succès pour gérer les effets cumulatifs du développement des barrages sur les écosystèmes d’eau douce.