Le WWF célèbre un gain majeur en conservation marine alors que Shell renonce à ses concessions pétrolières en Arctique | WWF-Canada

Le WWF célèbre un gain majeur en conservation marine alors que Shell renonce à ses concessions pétrolières en Arctique

Posted on 08 June 2016   |  
Narval se nourissant dans le détroit de Lancaster, Nunavut, Canada.
© Paul Nicklen/National Geographic Stock / WWF-Canada
OTTAWA, 8 juin 2016 — Le WWF-Canada est très satisfait de la décision de Shell Canada de renoncer à ses permis d’exploration pétrolière extracôtière en Arctique à l’intérieur de la frontière choisie par les Inuits pour l’aire marine nationale de conservation. L’annonce de cette décision a été faite aujourd’hui dans le cadre du Sommet sur les océans organisé par le WWF-Canada pour souligner la Journée mondiale des océans.
 
Les permis avaient été concédés il y a plus de 40 ans et ont récemment été contestés en cour par le WWF-Canada. Renoncer à ces permis, c’est éliminer les menaces les plus importantes envers les espèces et les communautés. Les bases sont maintenant jetées pour que le gouvernement du Canada puisse protéger une zone plus grande que celle planifiée, tel que préconisé par les Inuits et le WWF-Canada.
 
Citation de David Miller, président et chef de la direction du WWF-Canada
« C’est une victoire incroyable pour la conservation. Nos efforts à long terme pour la création d’aires marines protégées et étendre la protection du détroit de Lancaster nous a inévitablement amené à nous pencher sur l’élimination de ces permis d’exploration pétrolière et sur l’élimination des risques de déversements. La fin de ces permis améliore la qualité de l’aire protégée proposée et permet à cette dernière d’être étendue. 
En même temps, cette annonce est tellement plus grande que le détroit de Lancaster! Cela démontre que les entreprises, les communautés locales, les autochtones, les organisations environnementales et le gouvernent peuvent travailler ensemble pour atteindre des résultats significatifs vers une économie à faible émission de carbone. »
 
Citation de Paul Crowley, vice-président, programme Arctique, WWF-Canada
« L’annonce faite aujourd’hui revient aux communautés locales et aux organisations qui ont défendu bec et ongles l’intégrité écologique de la région depuis plus de 40 ans. Ce sont ces gens et ces groupes qui ont reconnu l’immense richesse biologique du détroit de Lancaster et qui ont dénoncé le développement qui la compromettrait.
Cette région arctique n’est pas le lieu de désolation que les gens plus au sud peuvent s’imaginer, loin s’en faut. Des mammifères marins, dont le narval, l’ours polaire, le béluga et la baleine boréale retournent à cet endroit chaque été pour se nourrir de ces eaux riches en nutriments. Maintenant que rien n’arrêtera la protection de cette incroyable région, nous pouvons procéder rapidement à la création de l’aire marine nationale de conservation du détroit de Lancaster. »  
 
À propos du détroit de Lancaster :
  • L’aire marine nationale de conservation proposée a été initiée en réponse à une proposition de puits d’exploration pétrolière et a été sous considération par le gouvernement fédéral depuis le début des années 1970.
  • 70 000 narvals, soit le ¾ de la population mondiale, retournent souvent vers leurs endroits favoris à l’intérieur de cette zone.
  • Le WWF-Canada a développé une carte interactive qui présente la région, son peuple et ses espèces.
  • Les organisations inuites et le WWF-Canada ont demandé à ce que la zone couverte par les permis en question soit inclue dans l’aire marine nationale de conservation puisque c’est une importante région de remontées avec des eaux riches en nutriments.
  • Il se situe à la frontière du Dernier refuge de glace, la seule région arctique censée conserver sa banquise d’été jusqu’en 2050, le rendant extrêmement important pour l’avenir de toute vie qui dépend de la glace pour survivre.
30
À propos du WWF
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. Parce que lorsque la nature va, tout va. wwf.ca/fr
 
Pour plus de renseignements
Sarah MacWhirter, gestionnaire principale, communications stratégiques, smacwhirter@wwfcanada.org, +1 416-489-8800 Ext. 7276, mobile 416-347-1894
 
Narval se nourissant dans le détroit de Lancaster, Nunavut, Canada.
© Paul Nicklen/National Geographic Stock / WWF-Canada Enlarge

Commentaires

blog comments powered by Disqus