Le Plan 2014, un bond en avant pour les communautés et espèces du Saint-Laurent et du lac Ontario | WWF-Canada

Le Plan 2014, un bond en avant pour les communautés et espèces du Saint-Laurent et du lac Ontario

Posted on 08 December 2016   |  
Fleuve Saint-Laurent
© Jupiter Images
L’adoption d’un nouveau plan binational pour la gestion du débit et du niveau de l’eau constitue un pas de géant pour l’amélioration de la santé de l’eau
 
Toronto, 8 décembre 2016 — Le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) célèbre l’annonce faite aujourd’hui concernant l’approbation du Plan 2014 par les gouvernements canadien et américain, un nouveau plan binational de la Commission mixte internationale qui concerne la gestion du débit et du niveau de l’eau du fleuve Saint-Laurent et du lac Ontario. Sa mise en œuvre permettra de réaliser le plus grand projet de restauration d’écosystèmes aquatiques au Canada, et le WWF-Canada est heureux d’avoir aidé à construire et à établir un consensus pour ce plan.  
 
David Miller, président et chef de la direction du WWF-Canada : 
« Le Plan 2014 représente une opportunité historique d’améliorer la santé du fleuve Saint-Laurent et du lac Ontario. Il a le potentiel de devenir le plus grand projet de restauration d’écosystème aquatique au Canada, rétablissant plus de 260 km2 de milieux humides, augmentant la production d’hydroélectricité et améliorant la résilience de centaines de kilomètres de côtes au Canada et aux États-Unis. En ajustant les niveaux d’eau pour qu’ils suivent un débit plus naturel, le Plan 2014 protègera et améliorera les milieux humides et les zones riveraines pour les espèces et les communautés qui en dépendent. » 
 
Elizabeth Hendriks, vice-présidente, Eau douce, WWF-Canada :
« Le WWF-Canada est un ardent défenseur du Plan 2014 depuis des années. Nous encourageons sa mise en œuvre immédiate, puisque le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent sont tous deux à risque. Les plus récents rapports sur les bassins versants du WWF-Canada mettent en lumière les menaces importantes auxquelles font face ces écosystèmes. Dans le Saint-Laurent, les menaces sont la pollution et la fragmentation de l’habitat et dans le lac Ontario, ce sont l’altération des débits, la surutilisation de l’eau, la fragmentation de l’habitat, la pollution et les espèces envahissantes.
 
Des écosystèmes d’eau douce en santé sont les fondements des communautés et des économies durables et saines. Le Plan 2014 propose  une approche équilibrée pour la restauration d’un environnement dégradé depuis longtemps, tout en prenant en considération les besoins des gens et des industries. L’adoption du Plan 2014, c’est une solution gagnante autant pour la nature que pour les communautés, maintenant et pour les générations à venir. »
 
   
Rôle du WWF-Canada :
  • Témoigner devant les commissaires (en anglais) de la Commission mixte internationale
  • Rencontrer à plusieurs reprises les bureaucrates et politiciens à Ottawa pour discuter des complexités du Plan 2014. 
  • Après avoir pris connaissances des préoccupations en aval, le WWF-Canada a organisé un dialogue multipartite à Québec pour travailler sur différentes perspectives et pour développer une compréhension commune.
  • Motiver et sensibiliser nos sympathisants et le grand public au  Plan 2014.
  • Travailler avec nos partenaires binationaux pour nous assurer que les renseignements factuels soient partagés avec le public et les politiciens.  
 
À propos du WWF-Canada
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. Parce que lorsque la nature va, tout va. wwf.ca/fr 

Pour plus de renseignements
Laurence Cayer-Desrosiers | Spécialiste communications, évènements et relations avec la communauté, WWF-Canada | 514-703-2409 | lcdesrosiers@wwfcanada.org
 
Fleuve Saint-Laurent
© Jupiter Images Enlarge

Commentaires

blog comments powered by Disqus