Après 30 ans d’efforts, les Inuits accomplissent d’importantes protections pour le détroit de Lancaster | WWF-Canada

Après 30 ans d’efforts, les Inuits accomplissent d’importantes protections pour le détroit de Lancaster

Posted on 14 August 2017   |  
Vue aérienne d'un groupe de narvals (Monodon monoceros) en pleine migration, détroit de Lancaster, Arctique canadien
© naturepl.com / Doug Allan / WWF
POND INLET, 14 août 2017 — Après plus de trente ans de négociations, l’une des régions les plus riches en biodiversité arctique au pays deviendra la plus vaste aire marinée protégée au Canada, tel qu’annoncé par Parcs Canada aujourd’hui. Si les limites de la zone proposée ont été élargies deux fois, lui permettant de devenir une aire marine nationale de conservation (AMNC), cette nouvelle délimitation n’aurait pas été possible sans que Shell Canada ne renonce volontairement à 30 permis d’exploration pétrolière suite à une poursuite intentée en 2016 par le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada).
 
La délimitation finale de la zone a été fortement influencée par les savoirs traditionnels, tels que consignés et transmis par la Qikiqtani Inuit Association (QIA), un organisme qui a travaillé pendant des années à promouvoir la protection de l'intégrité de l’écosystème dans son entier.
 
David Miller, président et chef de la direction du WWF-Canada :
« Le WWF-Canada a travaillé pendant des décennies à promouvoir la protection et la conservation du détroit de Lancaster, qui abrite des ours polaires, de phoques, des oiseaux marins, des morses, des baleines et plus des trois quarts des narvals de la planète. La faune de cette région, et les communautés qui en dépendent, seront mieux servies par la délimitation étendue de l’aire de conservation, puisqu’elle protégera mieux l’intégrité de ce fragile écosystème arctique. En 2016, nous avons intenté un procès contre Shell justement pour permettre l’expansion des limites initialement prévues. Aujourd’hui, nous célébrons le fait que la délimitation ait été agrandie selon les recommandations de la QIA, afin que cette zone devienne la plus vaste aire marine protégée au pays. »
 
À propos du détroit de Lancaster
  • Connu sous le nom de Tallurutiup Imanga par les Inuits, le détroit de Lancaster est situé à l'entrée est du passage du Nord-Ouest.
  • Il s’agit de l'une des zones les plus biodiversifiées de l'Arctique. Elle abrite des ours polaires, des phoques, des oiseaux marins, des morses, des bélugas, des baleines boréales et plus de 75 % des narvals de la planète.
  • La frontière de l’AMNC a été élargie après que le WWF-Canada ait intenté une poursuite contre Shell Canada en 2016, contestant la validité de 30 permis d’exploration pétrolière détenus par cette dernière. Shell a renoncé à ses permis, permettant de doubler la superficie de l’aire initialement recommandée par Parcs Canada.
 
Qu’est-ce qu’une aire marine nationale de conservation?
Sous juridiction fédérale, une AMNC est protégée contre les activités suivantes :
  • Exploration énergétique
  • Exploitation minière sous-marine
  • Immersion de déchets en mer
  • Surpêche


À propos du WWF-Canada  
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. wwf.ca/fr
  
Pour plus de renseignements  
Laurence Cayer-Desrosiers | Spécialiste communications et évènements, WWF-Canada 
514-703-2409 | lcdesrosiers@wwfcanada.org 
Vue aérienne d'un groupe de narvals (Monodon monoceros) en pleine migration, détroit de Lancaster, Arctique canadien
© naturepl.com / Doug Allan / WWF Enlarge

Commentaires

blog comments powered by Disqus