Progrès considérables pour la protection marine | WWF-Canada

Progrès considérables pour la protection marine

Posted on 28 October 2017   |  
Baleine à bosse, Baie de Fundy
© Barrett & MacKay / WWF-Canada
Pour survivre, les espèces et les écosystèmes ont besoin d’un lieu pour se rétablir des impacts de l’activité humaine
 
VICTORIA, 28 octobre 2017 — Le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) félicite le gouvernement pour les améliorations significatives concernant la quantité de territoires marins protégés. Les aires marines protégées (AMP), où les espèces et écosystèmes peuvent se rétablir des impacts de l’activité humaine, sont essentielles afin de renverser la tendance au déclin de notre biodiversité.
 
David Miller, président et chef de la direction du WWF-Canada :
« Nous sommes heureux de voir cet accomplissement de la part du gouvernement fédéral pour l’amélioration de la protection marine au Canada depuis les deux dernières années. Nous avons pu observer un investissement et une collaboration, et nous espérons que ce momentum demeurera jusqu’en 2020. Un solide réseau d’AMP dans chaque océan au pays est la meilleure façon de sauvegarder la santé de nos océans. » 
 
En quoi les protections marines sont-elles importantes?
  • Le nouveau Rapport Planète vivante Canada du WWF indique que les populations de poissons de l’Atlantique — des espèces telles que la morue, le maquereau et le thon, mais également les requins, les raies et les pocheteaux — ont décliné de 38 % en moyenne entre 1970 et 2014.  
  • La science révèle que les aires marines fortement protégées — zone interdite à la pêche commerciale et interdiction d’activités telles que l’exploitation gazière et pétrolière — sont les plus efficaces pour assurer le rétablissement des espèces.
 
Le WWF-Canada travaille à :
  • Promouvoir des normes de base pour les aires marines protégées, à la fois actuelles et futures;
  • Raffiner les critères pour les « refuges marins » pour s’aligner avec les lignes directrices internationales;
  • Développer un réseau d’AMP connectées afin de maximiser les bénéfices pour les espèces marines et les écosystèmes;
  • Protéger les aires critiques de l’océan Arctique face aux changements climatiques rapides.
 
Que signifie « protégées »?
  • Les aires marines protégées peuvent être créées par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en utilisant une variété de mesures législatives, comme la Loi sur les océans, la Loi sur les espèces sauvages du Canada et la Loi sur les aires marines nationales de conservation. 
  • Les différentes aires marines protégées du Canada ont des règles et réglementations très différentes. Même lorsqu’une aire est dite protégée, il est possible qu’elle ne soit pas suffisamment protégée pour permettre aux espèces de se rétablir des impacts de l’activité humaine. Par exemple, l’exploration et l’exploitation gazière sont bannies de la zone de protection marine du banc de Sainte-Anne en vertu de la Loi sur les océans. Non loin, dans la zone de protection marine proposée du chenal Laurentien, l’exploitation gazière et pétrolière seront permises dans 80 % de l’aire protégée si tout va comme prévu.
  • Les refuges marins sont la nouvelle désignation pour ce qui était autrefois appelé les « autres mesures de conservation efficaces par zone ».  Ce sont les fermetures de pêches mises en place sous la Loi sur les pêches afin de protéger les écosystèmes marins et les espèces, et ils peuvent être créés beaucoup plus rapidement que les aires marines protégées. Les refuges marins peuvent protéger une seule espèce et plusieurs ne restreignent pas les activités nuisibles telles que l’extraction minière, gazière et pétrolière.
 
À propos du WWF-Canada
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. wwf.ca/fr
 
Pour plus de renseignements :
Laurence Cayer-Desrosiers, Spécialiste communications et événements | WWF-Canada lcdesrosiers@wwfcanada.org | 514-394-1106
 
Baleine à bosse, Baie de Fundy
© Barrett & MacKay / WWF-Canada Enlarge

Commentaires

blog comments powered by Disqus