Communautés, gouvernements et Garde côtière : agir ensemble pour améliorer l’intervention en cas de déversement de pétrole | WWF-Canada

Communautés, gouvernements et Garde côtière : agir ensemble pour améliorer l’intervention en cas de déversement de pétrole

Posted on 06 November 2017   |  
Navires de ravitaillement dans la communauté inuite de Clyde River (aussi connue sous le nom de Kangiqtugaapik), île de Baffin, Nunavut, Canada
© Peter Ewins / WWF-Canada
Le WWF organise une rencontre de trois jours à Iqaluit afin de partager les connaissances et améliorer les capacités d’intervention

IQALUIT, 31 octobre 2017 – Le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) et les membres des communautés côtières du Nord accueilleront cette semaine des représentants de la Garde côtière canadienne, de Transport Canada, des membres des Premières Nations de la Colombie-Britannique et des tribus de l’Alaska afin de discuter de la façon d’améliorer les capacités d’intervention en cas de déversement de pétrole dans le Nord.
 
En réponse à la publication de plusieurs rapports du WWF-Canada en mars dernier, faisant état des lacunes de l’équipement, des plans et des capacités régionales face aux déversements, cet atelier a été organisé dans le but de trouver des solutions avant qu’un incident majeur ne se produise.
 
Les participants auront l’opportunité de discuter des priorités, rôles et responsabilités en ce qui concerne la préparation aux déversements de pétrole dans le Nord. Les sujets de discussion incluent : 
  • Les préoccupations envers les dangers et conséquences des déversements dans l’environnement nordique.
  • Les meilleures pratiques pour développer les capacités des communautés à intervenir en cas d’urgences liées au transport maritime.
  • La connexion entre la sécurité de la navigation et les initiatives de préparation aux déversements à travers tous les paliers gouvernementaux, l’industrie et des membres des communautés.
 
Les discussions seront aussi axées sur les recherches émergentes sur la santé et les impacts environnementaux des émissions de gaz à effet de serre dues au transport maritime en Arctique, et d’un retrait progressif de l’utilisation du mazout lourd (HFO) en Arctique. Le gouvernement du Canada et l’Organisation maritime internationale ont entamé un processus qui pourrait permettre d’éliminer le HFO; processus qui se déroulera probablement sur plusieurs années afin de permettre à l’industrie de s’adapter. 
 
Comment l’élimination du HFO créera un Arctique plus sécuritaire
  • De toutes les options de carburants maritimes, le HFO est le plus polluant et celui qui causera le plus de dommages dans l’éventualité d’un déversement.
  • Le HFO émulsionne à la surface de l’eau, là où les combustibles plus légers comme le gaz naturel et le diesel s’évaporent plus facilement. Les propriétés adhésives du HFO deviennent problématiques pour les oiseaux de mer et les animaux à fourrure tels que les ours polaires, menant souvent à l’hypothermie et à la mort.
  • Bien que les combustibles plus sécuritaires comme le diesel soient plus coûteux, une étude du WWF-Canada révèle que l’augmentation de coût des transports maritimes pour les communautés du Nord serait d’environ 1 % annuellement. 
 
Paul Crowley, VP Arctique pour le WWF-Canada :
« Nous observons déjà une augmentation significative du trafic maritime dans l’Arctique canadien. Il n’y a pas de temps à perdre pour s’assurer que nos communautés côtières soient prêtes et capables de réagir lors d’un éventuel déversement qui menacera l’écosystème marin fragile, ainsi que les espèces et communautés qui en dépendent. En rassemblant tous les acteurs à la même table, ensemble nous pouvons apprendre des expériences des groupes autochtones du Canada et de l’Alaska, pour ainsi améliorer la réponse face aux déversements de pétrole dans l’Arctique canadien. » 
 
À propos du WWF-Canada
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. wwf.ca/fr
 
Pour plus de renseignements :

Laurence Cayer-Desrosiers, Spécialiste communications et événements | WWF-Canada lcdesrosiers@wwfcanada.org | 514-394-1106
Navires de ravitaillement dans la communauté inuite de Clyde River (aussi connue sous le nom de Kangiqtugaapik), île de Baffin, Nunavut, Canada
© Peter Ewins / WWF-Canada Enlarge

Commentaires

blog comments powered by Disqus