Le WWF-Canada appuie l’évaluation environnementale complète du mégaprojet de route et port à Grays Bay | WWF-Canada

Le WWF-Canada appuie l’évaluation environnementale complète du mégaprojet de route et port à Grays Bay

Posted on 26 January 2018
Caribou
Caribou
© David McGeachy
Une évaluation environnementale régionale qui prend en considération les effets cumulatifs est primordiale pour la survie du caribou toundrique
 
Iqaluit, Nunavut, 26 janvier 2018 – Le WWF-Canada appuie l’évaluation environnementale complète qui prend en considération les effets cumulatifs et les impacts transfrontaliers du projet proposé de route et port minier à Grays Bay. L’évaluation a été recommandée par la Commission du Nunavut chargée de l'examen des répercussions et acceptée par le ministère des Affaires autochtones et du Nord Canada, bien qu’aucun financement n’ait été prévu pour le méga projet de 500 millions de dollars proposé dans la région de Kitikmeot dans l’ouest du Nunavut.
 
Paul Crowley, vice-président, Arctique au WWF-Canada :
« Tout engagement à évaluer les effets cumulatifs sur une base régionale est louable. Et dans ce cas, une évaluation régionale est particulièrement importante étant donné l’ampleur du projet, du jamais vu pour le Nunavut, avec des impacts qui auraient des répercussions dans les Territoires du Nord-Ouest également. 
 
« Une évaluation complète et détaillée est appropriée puisque la route de Grays Bay proposée traverserait une aire de mise bas principale du caribou toundrique du troupeau de Bathurst, qui approche rapidement une population minimale avec aucun signe de rétablissement en vue. Les communautés ont fait de nombreux sacrifices – incluant un moratoire sur les récoltes dans les Territoires du Nord-Ouest – pour sauvegarder ce troupeau. Maintenant, alors que ce troupeau est si vulnérable, il serait plus qu’inapproprié de permettre la construction de la toute première route qui perturberait cette aire de mise bas.   
 
« Une évaluation complète et détaillée du port proposé est également appropriée puisque le port aura comme répercussion l’augmentation du trafic maritime qui aura une incidence considérable sur le Nord. Comme nous avons pu l’observer ailleurs, lorsque le transport maritime augmente, les communautés signalent des effets néfastes sur les espèces marines telles que les bélugas, les baleines boréales et les phoques. Si les brise-glaces s’ajoutent au cocktail, des pressions supplémentaires seraient subies par des espèces déjà menacées comme les caribous du troupeau Dolphin et Union qui migrent du continent jusqu’à l’île Victoria.
    
« Le principal objectif du projet proposé de route et port à Grays Bay est d’encourager le développement futur – ce qui résulterait en effets cumulatifs inattendus dans les environnements terrestres et marins. Le WWF-Canada reconnait la volonté d’une impulsion économique dans la région et appui le développement qui est durable et qui ne place aucune population d’espèces à risque. Nous soutenons une évaluation environnementale complète qui prend en considération les impacts transfrontaliers et cumulatifs futurs de ce projet proposé, qui donne une voie aux communautés de près et de loin qui seront touchées, et qui aidera les peuples à travers le Nord à comprendre les impacts potentiels d’un tel projet de développement massif subventionné. »
 
  
À propos du WWF-Canada
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. wwf.ca/fr
 
Pour plus de renseignements :

Laurence Cayer-Desrosiers, Spécialiste communications et événements | WWF-Canada
lcdesrosiers@wwfcanada.org | 514-703-2409
Caribou
Caribou
© David McGeachy Enlarge