Une nouvelle aire marine protégée voit le jour au large de la Gaspésie | WWF-Canada

Une nouvelle aire marine protégée voit le jour au large de la Gaspésie

Posted on 28 June 2018
Fonds marins du magnifique Saint-Laurent
© Patrick R. Bourgeois / WWF-Canada
MONTRÉAL, 28 juin 2018 — Le WWF-Canada salue la création de la nouvelle aire marine protégée du Banc-des-Américains, ainsi que la signature d'une protocole d'entente bilatéral Québec-Ottawa pour l'établissement d'un réseau d'aires marines protégées au Québec, tel qu'annoncé conjointement cet après-midi par le ministère québécois du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et le gouvernement fédéral 
 
Une entente attendue 
L'Entente de collaboration Canada-Québec signée par les gouvernements fédéral et québécoispermettra à la province d’avancer plus rapidement vers l’atteinte de son objectif visant à protéger 10 % de ses milieux marins d’ici 2020. Un objectif identique à celui du gouvernement fédéral, et basé sur les exigences de l’Union internationale de la conservation de la nature (UICN) en matière de protection de la biodiversité marine 
 
Vingt ans après la création de la première aire marine protégée au Québec, soit le parc marin du Saguenay–Saint-Laurentla ministre du MDDELCC, Madame Isabelle Melançon, ainsi que la ministre fédérale du Revenu national et députée de Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine, l'honorable Diane Lebouthillierdotent la province d'un protocole et éventuellement d'une stratégie pour protéger la biodiversité marine québécoise au sein d'un réseau d'aires marines protégées (AMP) 
 
Sophie Paradis, directrice pour le Québec, WWF-Canada, déclare : 
« L'annonce d'aujourd'hui nous réjouit et nous rassure quant à la volonté de Québec et Ottawa de travailler ensemble pour la protection de notre biodiversité et de nos milieux marinsLes écosystèmes fragiles et précieux du Saint-Laurent, artère commerciale et patrimoine naturel chers à la population québécoise, doivent être protégés des nombreuses menaces qui pèsent sur eux. Grâce à cette entente, le Québec a maintenant tous les outils pour devenir un chef de file en matière de protection de son territoire marin. Nous serons heureux de participer aux consultations prévues cet automne et de poursuivre notre travail pour la protection du milieu marin, notamment aux Iles-de-la-Madeleine et dans l'estuaire du Saint-Laurent. » 
 
À propos du Banc-des-Américains 
  • La région, reconnue pour sa productivité marine, s'étend sur environ 1 000 km2. Elle est située dans la portion québécoise du golfe du Saint-Laurent, au large de la Gaspésie; 
  • Elle abrite de nombreuses espèces, telles que la morue du sud du golfe et le loup atlantique, ainsi que l’arlequin plongeur, une espèce en péril;
  • Elle constitue une aire d'alimentation pour les oiseaux de mer, ainsi que la baleine noire et le rorqual bleudeux espèces en voie de disparition;
  • L'aire marine protégée possédera un double statut, soit celui de réserve aquatique, selon la législation du Québec, et celui de zone de protection marine, en vertu de la Loi sur les océans.  
 
Par ailleurs, le WWF-Canada fait actuellement campagne pour bannir l’exploitation pétrolière et gazière dans toutes les aires marines protégées et les refuges marins. Pour envoyer un courriel demandant au gouvernement fédéral des normes strictes pour la protection marine, suivez ce lien : action.wwf.ca/protegeonsnosamp  

À propos du WWF-Canada 
Le WWF propose des solutions aux grands défis de conservation qui nous tiennent tous à cœur. Nous menons des projets dans des lieux uniques et de grande valeur environnementale afin que la nature, les espèces et les communautés puissent cohabiter en toute harmonie. Parce que lorsque la nature va, tout va. wwf.ca/fr
 
Pour plus de renseignements 
Laurence Cayer-Desrosiers | Spécialiste communications, WWF-Canada | 514-703-2409 | lcdesrosiers@wwfcanada.org
Fonds marins du magnifique Saint-Laurent
© Patrick R. Bourgeois / WWF-Canada Enlarge