Rapport Planète Vivante 2010 | WWF-Canada

Rapport Planète Vivante 2010

Le Rapport Planète Vivante du WWF annonce la diminution de l'offre de crédit écologique

 
	© Garth Lenz / WWF-Canada
© Garth Lenz / WWF-Canada
Les Canadiens figurent parmi les pires délinquants, contribuant au déclin continu de la biodiversité mondiale et à une augmentation de l'empreinte écologique à l’échelle de la planète, selon le Rapport Planète Vivante 2010 du WWF, publié aujourd'hui.

Le rapport, qui dresse l’état de la santé de la planète, révèle que les gens dépensent les ressources de la Terre à un rythme excédant sa capacité à les générer, entamant sérieusement le capital naturel de celle-ci. Le déficit écologique causé par la consommation d'énergie, d’eau et de matériaux à des taux de 50 pour cent supérieurs aux capacités de régénération entraînera de graves conséquences chez les espèces sauvages, les écosystèmes et les générations à venir, qui dépendent tous des services écologiques de la nature.

Selon le Rapport Planète Vivante, le Canada affiche la septième plus grande empreinte écologique par personne, sur les 130 nations étudiées. Environ la moitié de cette empreinte est le résultat des émissions de carbone provenant des activités de transport, du chauffage et de la production d’électricité à partir de combustibles fossiles, lesquels contribuent de façon significative aux changements climatiques. Cette consommation est deux fois plus élevée que la consommation du citoyen moyen dans le monde et nécessiterait environ quatre planètes Terre pour être maintenue, si tous les humains vivaient comme les Canadiens.

Le Canada occupe aussi un rang élevé quant à son utilisation de l'eau à des fins de production (empreinte eau de production). À ce chapitre, le Canada se range au 16e rang parmi les pays évalués. L’empreinte eau de production mesure le volume d’eau douce utilisé pour produire des biens, et fournit une indication quant à la demande humaine vis-à-vis des ressources en eau.

Dans le but de réduire l’empreinte écologique du Canada, le WWF-Canada enjoint :
  • le gouvernement canadien à déployer des efforts dynamiques pour réduire l’empreinte carbone du Canada en adoptant des mesures qui réduiront systématiquement les émissions de gaz à effet de serre, comme par exemple la hausse des normes d'efficacité énergétique et un soutien aux initiatives d’énergies renouvelables.
  • l'industrie canadienne à utiliser les ressources de façon plus efficace, notamment les matières carbones et l’eau, pour assurer un bilan positif et réduire l’impact sur la planète.
  • les citoyens canadiens à gérer, de façon responsable, leur propre consommation et à réduire leur empreinte écologique par la voie d’actions précises, comme se joindre à la Communauté Planète Vivante au wwf.ca/community.